Promotions
       Nos Concepts
       Nouveautés 
       Aspects légaux
 

Offre PABX VoIP

Offre spéciale pour les PME: un PABX VoIP plus 4 téléphones Voip Polycom le tout installé pour 1699€ ht seulement 

 
 

 
 

Kit vidéosurveillance

Des kits de caméras de  vidéosurveillance sur IP à partir de 1599€ ht 

 

Caméras
Combien voulez vous de caméras ?
Le nombre de caméras dépend évidemment de l'importance du site à équiper.
Caméras dômes ou caméras "classiques" ?
Les caméras dômes fixes présentent l'intérêt d'une meilleure présentation.
Elles sont plus discrètes et plus esthétiques. Il est plus difficile de voir la zone de surveillance.
Les dômes fixes se posent généralement au plafond (tête en bas). Certains dômes se posent sur un mur.
Les dômes qui se fixent au mur et au plafond doivent avoir un objectif interne orientable sur trois axes.
Les caméras classiques sont moins discrètes. Elles laissent deviner la zone surveillée (ce qui est parfois souhaitable).
Certains modèles sont dotés d'une bague (monture CS) qui permet de changer d'objectifs.
Elles sont facilement intégrables à des caissons étanches pour une pose en extérieur.
Les caméras vont-elles être fixes ou mobiles ?
N'oubliez pas que, sauf pour les caméras dotées de fonction de ronde, il faut un opérateur pour s'occuper de caméras mobiles.
Pour tout ce qui concerne la vidéosurveillance "automatique" (enregistrement continu et pas de personnel dédié), des caméras fixes sont préférables.
Les caméras mobiles ou caméras PTZ (Pan Tilt Zoom) peuvent se présenter sous forme de tourelles apparentes (on voit le mouvement)
ou sous forme de dômes encastrables (l'objectif bouge derrière une bulle).
Dans tous les cas lorsque ces caméras sont placées en extérieur il faut ajouter un dôme de protection étanche supplémentaire.
En cas de ronde, il faut vérifier que la caméra supporte mécaniquement des mouvements répétés et fréquents.
Les caméras à courroie ne supportent généralement pas de ronde permanente.
Les caméras à entrainement électromagnétique sont plus adaptées aux rondes permanentes
Un critère de choix peut également être l'absence de butée des caméras.
Certaines caméras PTZ permettent un mouvement continu sur 360°. Certaines caméras offrent un palliatif à la présence de butée,
c'est l'auto-flip (basculement de la tête et retournement automatique de l'image) qui permet de continuer le mouvement avec une très courte interruption.
Certaines installations demandent la mise en œuvre de zones de masquage sur des lieux privés.
Dans le cas de caméras mobiles, la caméra doit disposer de la fonction de masquage dynamique
(le cache reste sur la zone à masquer quelle que soit la position ou le facteur de zooms adoptés).
Quel champ doit couvrir chaque caméra ?
Les caméras sont dotées d'objectifs fixes ou vari focale.
Les objectifs fixes ont un angle de vision approximatif de 50° (variable suivant les marques).
Les objectifs vari focales permettent un réglage manuel initial de l'angle de prise de vue.
Un vari focale "standard" couvre généralement des angles de 80° à 30°.
Il existe des vari focales de type téléobjectif qui couvrent des angles de 30 à 5°.
Si l'on veut surveiller une scène de largeur L en positionnant la caméra à une distance l de cette scène,
l'angle a est donné par la formule a = 2 tg(inv) L/2l tg(inv) étant la tangente inverse.
Exemple pour surveiller une scène de 40 m de large à 70 m de distance : a = 2 tg(inv) 40/2x70 = 2 tg(inv) 2/7 = 31,9°
Les caméras vont elles être exposées à la lumière du jour ?
Les caméras utilisant des capteurs CCD ont besoin d'un auto-iris pour supporter la lumière du jour.
Pour les caméras dotées d'un capteur Cmos la capacité d'utiliser la caméra en lumière du jour dépend des spécifications du constructeur.
L'exposition à la lumière du jour d'une caméra non prévue à cet effet provoque des dommages irréversibles sur le capteur (non pris en garantie).
Les caméras vont-elles avoir à filmer en faible lumière ?
La sensibilité mini des caméras est donnée en lux. Les caméras équipées de capteurs CCD sont en général plus sensibles que les caméras dotées de capteurs Cmos.
A égalité de technologie employée, les caméras méga pixel sont toujours moins sensibles que les caméras classiques.
Si vous devez filmer la nuit, le plus simple est de prévoir un éclairage permanent à faible consommation (néon ou LEDs).
Il est également possible d'utiliser des projecteurs commandés par un détecteur (de mouvement, d'ouverture, etc.)
mais il faut savoir que cette technique provoque un effet d'éblouissement (image blanche pendant plusieurs secondes)
Certaines caméras sont jour/nuit (Axis 221, par ex). Elles supportent de plus basses luminosités (0,5 lux pour une caméra Axis 221)
et sont sensibles aux infrarouges. En cas d'utilisation de caméras infrarouge ne pas oublier de prévoir un éclairage infrarouge.
Il existe des projecteurs infrarouges qui s'allument automatiquement lorsque la lumière est inférieure à un seuil donné (détecteurs crépusculaires).
Lorsque la caméra filme en infrarouge, l'image est en noir et blanc. Elle repasse en couleur lorsque la lumière est suffisante.
La lumière infrarouge n'est pas visible à l'œil nu. Lorsqu'une caméra infrarouge filme de jour, le rayonnement infrarouge "naturel" de la scène s'ajoute au spectre visible
et risque de modifier les couleurs. Pour éviter ce phénomène, certaines caméras sont équipées d'un filtre qui élimine les infrarouges durant le jour et qui se retire automatiquement durant la nuit (IR cut filter).
Certaines caméras proposent des systèmes d'amplification du signal qui permettent de filmer en très faible luminosité sans éclairage infrarouge (Panasonic).
Les caméras sont-elles intérieures ou extérieures ?
En cas de milieu hostile, besoin de caissons de protection thermo statés et résistant aux projections liquides (normes IP65 ou IP66). Certaines caméras sont directement IP66 d'autres demandent des équipements supplémentaires, des caissons pour les caméras classiques, des dômes de protection pour les caméras motorisées et pour les caméras dômes fixes. Lorsqu'une caméra est exposée en plein soleil, il est préférable que le caisson dispose d'un double toit. Pour les climats très chauds, il existe des caissons spéciaux ventilés.
Faut-il récupérer des caméras analogiques existantes ? Combien ?
Si oui, il faut prévoir des serveurs de caméras, qui permettent de transformer le signal PAL sur câble coaxial en vidéo IP sur câble Ethernet. Certains serveurs de caméras peuvent convertir simultanément le signal de plusieurs caméras analogiques. Il existe aussi des solutions en rack 19" capables de traiter jusqu'à 48 caméras analogiques. Si les caméras analogiques à récupérer sont mobiles, il faut vérifier que le serveur de caméra est capable d'assurer le pilotage de la caméra. Le serveur de caméra doit disposer d'une interface sérielle à la norme RS485. Il faut aussi vérifier que le serveur de caméra supporte bien le modèle précis de la caméra analogique à convertir. Les caméras mobiles analogiques utilisent en effet des protocoles PTZ propriétaires.
                                                            Enregistrement
Combien de caméras vont être enregistrées ?
Déterminez le nombre total de caméras qui vont être enregistrées.
Dans quelle résolution les caméras vont-elles être enregistrées ?
Entre une image en 320 x 240 pixels et une image en 640 x 480 la taille est multipliée par 3 environ (images de 10 à 30 Ko). De plus en plus de caméras sont disponibles en megapixel (taille totale de l'image supérieure à un million de pixels). Dans ce cas la taille d'une image peut atteindre 100 Ko.
Pendant combien de temps les images vont-elles être conservées sur le disque ?
Le maximum légal est de un mois. Les images sont généralement apurées cycliquement (effacement des plus anciennes) par le serveur.
A quelles heures les caméras vont-elles enregistrer ?
Détermination d'un calendrier hebdomadaire d'enregistrement par demi-heure pour chaque caméra.
Quel va être le rythme d'enregistrement ?
6 images par seconde est souvent suffisant en vidéosurveillance humaine. La loi française impose 12 images par seconde dans certains cas dans les lieux ouverts au public. On peut monter jusqu'à 25 ou 30 images par seconde si le besoin s'en fait sentir (surveillance de machines ou de mouvements rapides). Le rythme d'enregistrement impacte directement la taille occupée sur le disque.
Certaines caméras vont-elles enregistrer sur alarme ? A quelles heures ?
La plupart des caméras permet d'enregistrer sur une alarme (contact sec, détecteur de présence ou détection de mouvement dans l'image). Ce dispositif permet de réduire fortement le volume d'enregistrement. Encore faut-il que la disposition des lieux, l'éclairage et l'activité normale dans la zone surveillée permettent de détecter facilement un évènement inhabituel. Il sera souvent utile de prévoir un calendrier hebdomadaire d'enregistrement sur alarme (périodes pendant lesquelles le mode alarme est actif).
Quel va être le rythme d'enregistrement sur alarme ?
On peut prévoir pour un enregistrement sur alarme un calendrier et un rythme différents de l'enregistrement permanent. Par exemple enregistrement sur alarme à 10 images par secondes les nuits et les weekends et enregistrement permanent à 6 images par seconde en semaine pendant les heures ouvrées.

Accueil  -  Qui sommes-nous  -  Mentions légales  -  Conditions générales de Vente -  Contactez nous